Le “golden touch” ou “touché d’or”

Lors de ma formation avec Joe Navarro, j’ai appris la notion de « golden touch » ou « touché d’or ».

En effet, des recherches scientifiques ont démontré que le fait de toucher les gens augmentait le profit. Les serveurs ou les gardiens de voiture l’ont compris depuis longtemps, le fait de toucher leur interlocuteur de manière respectueuse et aux bons endroits, leur permet de recevoir plus de pourboire.

Mon idée n’est pas de dire qu’il faut toucher les gens de manière ostentatoire pour obtenir des gains financiers, mais bien de mettre en évidence l’importance du touché entre les humains.

Pourquoi est-ce important de « toucher » l’autre ?

L’humain est un animal de contact, lorsqu’une personne touche une autre personne de manière éthique et appropriée, notre corps libère des ocytocines, une substance chimique du cerveau essentielle à l’établissement des relations, entre autres, comme la création du lien entre une mère et son enfant. Ce faisant, nous devenons plus accessibles, plus sympathiques en quelque sorte. La personne se sent bien à notre contact.

Lorsqu’une personne se sent à l’aide avec nous, elles donnent des signes de confort. Se sentant en confort et non sur la défensive, elle est alors de bonne composition. Elle sent comme un lien entre vous et elle. Cela ouvre les possibilités d’une meilleure communication, d’une plus grande ouverture d’esprit et, à terme, d’une grande confiance.

Dans le domaine du professionnel, il faut bien prendre conscience que si une personne est dans le confort, elle sera plus à même de rester en communication interpersonnelle ou de vous donner des opportunités d’affaires. Également, puisqu’elle n’est pas sur la défensive, votre discours aura plus d’impact.

Apprendre à pratiquer le « golden touch » ou « touché d’or » en restant authentique est un joli levier pour la création du lien.

Cela ne s’applique pas seulement au domaine du professionnel, mais également celui du privé.

La prochaine fois que votre enfant se sent mal, au lieu de lui envoyer un WhatsApp, ou de simplement lui poser une question pour savoir comment il va, monter dans sa chambre, frôlez-lui le bras, et vous verrez les miracles de la communication interpersonnelle se produire, même sur des adolescents 🙂

Bien à vous,

Caroline