Les 5 C en lecture et analyse comportementale

Nous avons abordé il y a quelque temps, l’importance d’être à même d’identifier la Baseline chez une personne.

Aujourd’hui, regardons ensemble comment poser le cadre à la lecture et l’analyse comportementale.

Le premier pas, pour devenir un bon observateur, est l’établissement des 5 C.

Que sont les 5 C me direz-vous ? A part votre pire ennemi, dont nous parlerons dans un autre article, ce sont les bases sur lesquelles tout profiler devrait travailler.

Calibration, confort, contexte, changement et combinaison. Soyons plus précis :

  • Calibration : Avant de pouvoir observer les changements éventuels de notre interlocuteur, il faut bien évidemment l’avoir calibré. Par exemple établir la Baseline est une manière de calibrer ou encore en élargissant nos observations par l’établissement de la signature comportementale.
  • Confort : Il est d’idée générale qu’une personne qui croise les bras sur la poitrine est une personne fermée. Rien n’est moins faux. Avant de pouvoir affirmer cela, il serait souhaitable, pour ne prendre qu’un exemple, de prendre en compte le confort. S’il fait un peu froid dans la pièce, peut-être se réchauffe-t-elle ? Mais cela pourrait également être un « self-hug » (signe d’apaisement)
  • Contexte : Nous changeons tous de comportement selon le contexte. Imaginez être arrêté par la police… n’auriez-vous pas des signes de stress ? Serait-ce parce que vous êtes coupable ? Non, pas forcément. Ou adoptez-vous les mêmes types de comportements si vous êtes en direct live sur la TV ou à la radio ?
  • Changement : En identifiant les changements de comportement d’une personne, vous avez les premières clés pour identifier les indices de tromperie. Une personne qui commence à secouer ses pieds suite à une question difficile démontre un changement. Que veut dire ce changement ? Cela fait partie de la méthodologie d’analyse de la crédibilité
  • Combinaison : Nous savons tous désormais qu’il n’existe pas un seul signe de tromperie. Il n’y a pas de nez de Pinocchio. C’est seulement en établissant une combinaison de changements, d’indices que nous pouvons commencer à formuler nos hypothèses : mensonge ou vérité ?

Au plaisir de vous lire, je vous souhaite une belle semaine.

Caroline Matteucci

2 Comments
  1. Carole octobre 18, 2018 at 8:51

    Merci pour cette piqûre de rappel … des 5 C !
    Toujours aussi passionnant de mettre en pratique, de tenter de profiler et quand on y arrive, c’est trop bon !!!

  2. gscherle octobre 26, 2018 at 11:25

    Très intéressant une fois de plus, merci!

Leave a Comment

Your email address will not be published.